Call-to-Action : 15 techniques pour plus de clics

Sans Call-to-Action, pas de résultat. C’est aussi simple que ça. Le CTA est le point de départ d’un bon tunnel de conversion et de sa qualité dépend directement votre retour sur investissement. Voici 15 techniques pour améliorer le taux de clics d’un Call-to-Action.

Vous l’avez lu et entendu plusieurs fois : les boutons d’appel à l’action (ou Call-to-Action / CTA) font partie des éléments les plus importants de votre site Internet. Et si on le dit aussi souvent, c’est parce que c’est vrai : car sans eux, pas de conversion !

Si vous avez besoin d’une piqûre de rappel sur ce qu’est un (bon !) Call-to-Action, cet article vous en donne une définition claire.

Le CTA est en fait le point de départ de votre tunnel de conversion.

Selon Marketing Experiments, pour qu’un visiteur clique sur un Call-to-Action, le contenu sur lequel vous le proposez doit :

  1. Attirer l’attention du lecteur
  2. Créer une connexion avec lui
  3. Soulever une de ses problématiques clés
  4. Susciter l’intérêt
  5. Laisser un suspense
  6. Générer un élan

Comment réunir tous ces éléments et optimiser vos calls-to-action ? Voici 15 techniques optimiser les clics sur vos CTA !

1. Placer le CTA en premier

Veillez à placer le bouton d’appel à l’action en haut de votre contenu, afin que les utilisateurs ne le manquent jamais. Cela augmente la lisibilité et attire l’attention sur votre message ou votre offre principale.

Dans cet exemple, l’action à effectuer se trouve directement en haut de la page :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 1

Les informations supplémentaires peuvent passer en dessous. Par ailleurs, pensez à remettre l’appel à l’action dans le contenu et tout à la fin. Du moment que le CTA reste le même et invite toujours à la même action, cette stratégie s’avère pertinente.

2. Rédiger l’action à la première personne

Les mots que vous choisissez d’utiliser pour vos CTA sont importants. ContentVerve a constaté une augmentation de 90 % du taux de clics en utilisant une formulation à la première personne. Cette formule inclut directement les visiteurs, ils sentent ainsi que vous avez compris leur besoin. En vous tenant à la première personne, vous créez un climat de confiance et suscitez l’enthousiasme du visiteur par l’appropriation.

Dans cet exemple, le call-to-action aurait pu être « Télécharger le mini-guide », mais l’entreprise a choisi une phrase à la première personne, plus percutante :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 2

3. Personnaliser le CTA

La personnalisation de vos CTA peut augmenter votre taux de conversion de 202 %. Cela ne signifie pas que vous devez mettre “Cliquez ici [prénom] !” partout sur votre site web.

Utilisez les données dont vous disposez et adaptez subtilement la formulation de votre CTA en fonction de la localisation de l’utilisateur, de son statut (client ou lead), de son métier ou tout autre facteur décisif pour votre entreprise.

Basez-vous sur la segmentation de votre stratégie marketing pour faire de même avec les boutons d’appel à l’action.

Par exemple, si votre base de données prospects est segmentée selon le poste occupé, divisez vos CTA selon les métiers.

La page d’accueil de Google Ads utilise cette technique avec un appel à l’action destiné uniquement aux professionnels marketing.

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 3

4. Suivre la progression naturelle

Nous lisons de haut en bas et de gauche à droite. Ce qui crée des emplacements logiques pour les boutons CTA. Les appels à l’action placés vers le bas ou à droite du contenu sont plus performants que les autres.

Par exemple, il est préférable de placer un bouton “S’inscrire maintenant” à un endroit où l’utilisateur le trouvera après avoir lu des informations sur votre événement, et non avant.

Dites-vous qu’il faut à tout prix éviter aux utilisateurs de revenir en arrière pour agir.

5. Essayer la psychologie inversée

Voilà un CTA qui fonctionne particulièrement bien, car il formate directement la pensée du visiteur. L’idée est de lui montrer ce qu’il va gagner s’il clique sur le bouton, mais aussi ce qu’il risque de perdre s’il ne se convertit pas !

Par exemple, l’utilisateur va faire face à une question simple : “Voulez-vous obtenir plus de trafic sur votre site internet ?”. Au lieu d’avoir simplement « oui » et « non » en proposition, les options seront : “Oui, je veux plus de trafic” ou “Non, j’ai assez de trafic”.

En lisant cela, le prospect s’arrête et réfléchit à l’opportunité qu’il refuse, au lieu de cliquer simplement sur “non” pour rejeter la fenêtre contextuelle.

Ci-dessous, vous avez un exemple concret d’un site qui s’adresse aux spécialistes du marketing. Évidemment, tous les marketeurs souhaitent connaître les dernières tendances dans leur secteur, surtout que le domaine du marketing évolue très vite. Dans ce cas, il est difficile de cliquer sur le bouton « non »…

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 4

6. Transformer le CTA en bouton

Il existe de nombreuses façons de concevoir vos CTA : avec des hyperliens, des graphiques ou des photos, mais les boutons sont de loin ceux qui convertissent le mieux.

En effet, le cerveau humain s’attend à une action lorsqu’il appuie sur un bouton. Puis avouez-le : on est tous tentés d’appuyer sur un bouton lorsque celui-ci est beau, coloré et juste sous nos yeux !

Bien entendu, vous pouvez réaliser des tests avec différents design, positionnement et couleurs. Cependant, les CTA les plus performants ont généralement une forme rectangulaire et se détachent du design général du site, comme dans cet exemple :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 5

7. Adopter une couleur unique pour les boutons

La couleur de votre bouton est importante.

En général, les boutons verts et oranges sont considérés comme les plus performants.

Cependant, cela dépend de la conception de votre site, de votre secteur d’activité et de votre audience. Dans tous les cas, la couleur des CTA doit être unique. La teinte choisie devra se démarquer de votre charte graphique et servir uniquement aux appels à l’action.

Le but est de faire en sorte que vos prospects identifient immédiatement l’endroit où ils doivent cliquer.

Apple l’a compris et a mis ses appels à l’action en bleu sur un fond noir pour le distinguer des autres éléments de la page. D’ailleurs, le bleu est une couleur qu’on retrouve uniquement sur les boutons…

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 6

8. Ajouter des espaces blancs

Votre CTA doit être la première chose que l’utilisateur remarque sur la page. La clé du succès se situe donc dans le minimalisme.

Évitez de distraire l’internaute avec des images, vidéos ou animations autour de l’appel à l’action. Laissez impérativement de l’espace blanc pour créer une rupture visuelle et attirer l’attention du visiteur sur le bouton.

Cette bonne pratique facilite également les conversions sur mobile. En effet, sur un écran de smartphone, un bouton qui se détache dans une zone claire sera plus facilement cliquable avec le doigt.

Dans cet exemple, l’appel à l’action saute aux yeux et aucune distraction ne vient perturber la conversion :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 7

9. Soutenir visuellement le CTA

Les visiteurs lisent le titre de vos contenus, puis scannent le reste du texte. Ce qui les attire, ce sont surtout les visuels. Ces derniers doivent accompagner votre message, rassurer l’internaute et lui montrer qu’il est au bon endroit, sans pour autant détourner le regard du CTA.

Une image ou vidéo captivante, située sur la même ligne que le bouton d’action, peut booster les conversions. Il faut simplement éviter de rapprocher ces deux éléments.

Dans cet exemple, la photo montre clairement au visiteur qu’il est sur la bonne page : celle des assurances pour chien. Elle est suffisamment éloignée du call-to-action pour ne pas l’entraver :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 8

10. Contextualiser le CTA

Les CTA sont rarement le seul élément sur une page. D’ailleurs, ce n’est pas conseillé ! Si celui-ci doit se détacher, il est tout de même essentiel de fournir des informations pour encourager le prospect à cliquer dessus !

Avec un texte descriptif autour de l’appel à l’action, vous indiquez aux visiteurs ce qu’ils obtiendront. Pour que ce soit efficace, misez sur des listes à puces, des formules dynamiques, des chiffres clés…

Dans l’exemple ci-dessous, l’internaute peut prendre connaissance des avantages et engagements qualité de l’entreprise avant de passer sa commande :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 9

11. Ajouter des éléments de réassurance

Parfois, il suffit d’une petite précision pour convertir les visiteurs ! Sous le bouton, vous pouvez ajouter une ligne d’information supplémentaire dont le but est de rassurer l’internaute.

Cette pratique est courante avec les essais gratuits. Par exemple, vous pouvez avoir un CTA qui dit “Commencez votre essai gratuit” et, en dessous, une ligne qui indique “Essai de 30 jours, aucune carte de crédit requise”.

Le fait qu’aucun moyen de paiement n’est demandé est rassurant. Cela lève une barrière psychologique et un frein à la conversion.

Vous pouvez aussi ajouter des chiffres-clés comme : « les utilisateurs constatent une augmentation de 40 % de leurs résultats après inscription » ou « 90% de clients satisfaits par notre outil ! ».

12. Miser sur l’urgence

Créer un sentiment d’urgence ou de rareté est une astuce bien connue et efficace pour stimuler les conversions. Les CTA ne dérogent pas à la règle ! Vous pouvez indiquer une date limite pour profiter d’une offre, voire mettre un compte à rebours pour susciter encore plus l’urgence.

Veillez simplement à ce que votre appel à l’action soit situé juste à côté de l’élément temporel, comme ici :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 10

13. Utiliser un design responsive

Il est probable qu’au moins la moitié de vos utilisateurs naviguent sur votre site ou lisent vos emails sur un appareil mobile.

Avant de publier, vérifiez le placement et l’apparence de vos CTA sur smartphone. Une astuce consiste à utiliser les outils de développement de Google Chrome. Lorsque vous êtes sur votre page, cliquez sur les 3 petits points en haut à droite, puis sur « Plus d’outils » et « Outils de développement » :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 11

Vous pourrez visualiser l’affichage de votre bouton sur différents appareils :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 12

14. Opter pour une forme rectangle avec des bords arrondis

Vous avez probablement remarqué que la plupart des CTA (et la plupart des boutons sur le web, d’ailleurs) sont rectangulaires.

La raison est simple : le rectangle transmet un sentiment de stabilité et d’assurance.

Néanmoins, des études ont prouvé que les humains ont une affinité pour les courbes. Pour optimiser vos boutons d’action, combinez ces deux aspects en optant pour des rectangles aux angles arrondis, comme dans cet exemple :

Exemple Call-to-Action optimisé pour taux de clic 13

15. Effectuer des tests A/B

Si vous venez de créer votre landing page ou de refondre votre webdesign, pensez à mener des tests A/B. Ces derniers vont vous aider à trouver le format, la couleur, la légende et l’emplacement qui génère le plus de conversions.

Par contre, ne modifiez pas plusieurs éléments à la fois, mais comparez les variables une par une. Dès que vous avez trouvé le combo gagnant, ne vous reposez pas sur vos lauriers. Les usages numériques fluctuent, comme les préférences du marché. Analysez toujours les performances de vos CTA pour repérer (et corriger) une éventuelle baisse de résultats.

Vous pouvez aussi opter pour des outils alimentés par l’intelligence artificielle pour optimiser automatiquement vos appels à l’action, en temps réel, sur la base des interactions de chaque utilisateur.

La création d’un CTA efficace ne doit pas être un processus complexe. Dans de nombreux cas, l’option la plus évidente et la plus logique est souvent la plus performante ! Néanmoins, si votre taux de conversion n’est pas à la hauteur de vos attentes, tester plusieurs techniques de cet article peut vous aider à améliorer vos clics !

Si vous souhaitez générer plus de Leads avec votre site internet, ce guide devrait vous plaire :

Nouveau call-to-action