Comprendre et améliorer son Quality Score [Google AdWords]

Complexe et surtout très mystérieux, le Quality Score est difficile à appréhender et est souvent laissé de côté par les annonceurs. Pourtant, le Quality Score est la clé d’une campagne Google AdWords réussie. Alors, le Quality Score c’est quoi exactement ? Comment améliorer son Quality Score ?


Même si beaucoup le croit encore, le positionnement d’une annonce Google AdWords ne dépend pas uniquement du montant de son enchère, le CPC Max (coût par clic maximum). Le Quality Score a aussi son importance.

Ad Rank = CPC Max x Quality Score

Voici la formule à retenir. L’Ad Rank, c’est la position de votre annonce. La formule est explicite : le positionnement est directement lié au Quality Score.

 

Le Quality Score c’est quoi exactement ?


Le Quality Score est un indicateur de performance attribué aux différents mots clés utilisés dans vos annonces. C’est une note qui reflète la pertinence de votre campagne, l’adéquation entre vos mots-clés, l’annonce et la page de destination (Landing Page). Cette note est comprise entre 1 et 10, 10 étant la perfection. On considère qu’un bon Quality Score est supérieur ou égal à 7. Un Quality Score inférieur à 6 étant faible, voire mauvais.


Comment est déterminé le Quality Score ?

Le Quality Score reflète la performance de votre compte Google AdWords en englobant différents éléments :

 

Adwords - Présentation Quality Score

Le Google Quality Score

 

–          La pertinence de vos mots clés (keywords relevancy) : l’objectif de Google est de répondre aux attentes de ses clients. Ses clients rédigent une requête dans le moteur de recherches, il est primordial que les résultats correspondent à leurs attentes. Vous vous demandez comment déterminer vos mots clés ?

–          La pertinence de votre annonce (ad relevancy) : votre annonce doit être rédigée correctement, sans faute d’orthographe, et doit correspondre à vos mots clés ainsi qu’au contenu de la page vers laquelle elle redirige.

–          La pertinence de votre page de destination (landing page) : une belle annonce, de bons mots clés, un clic. C’est parfait ? Pas tout à fait, l’objectif est de convertir ce clic (obtenir une vente, la réponse à un questionnaire, l’inscription à une newsletter, une demande de devis…). Si ce clic est convertit, vous avez l’assurance que l’internaute ayant cliqué sur votre annonce est satisfait. Google l’a aussi et Google aime ça.

–          L’historique de vos campagnes : un bon Quality Score ne s’obtient pas en un jour. Google prend en compte l’ensemble de vos campagnes AdWords dans sa notation. Il ne suffit pas de réussir une campagne pour jouir d’un bon Quality Score à vie.

–          Le taux de clics (Click Through Rate – CTR) : sans doute l’élément le plus important pris en compte par Google dans sa notation puisqu’il influence directement son chiffre d’affaire. Il s’agit du nombre de clics par rapport au nombre d’impressions (nombre d’affichages) obtenus par votre annonce. Si votre annonce entraîne 8 clics pour 100 impressions, vous aurez un CTR de 8%. Un bon CTR se situe généralement entre 3 et 5%.

–          La pertinence d’éléments divers : d’autres éléments entrent en compte dans la notation de votre compte Google AdWords. Google garde une grande part de mystère dans le calcul de son Quality Score. Nous pouvons parler ici de l’organisation de vos annonces, de la qualité de vos groupes d’annonces, de la régularité de vos campagnes…

 

Pourquoi améliorer son Quality Score ?


Comme nous l’avons vu dans l’article d’introduction aux Google AdWords, Google détermine l’emplacement de votre annonce AdWords en fonction du montant de vos enchères.  En partie ! N’oubliez pas: Ad Rank = CPC Max x Quality Score… En effet, il ne suffit pas de fixer l’enchère la plus haute pour truster la première place sur le moteur de recherche. A l’inverse, peut-être payez vous vos clics trop cher par rapport à la place que vous occupez ? Améliorer votre Quality Score, c’est avant tout réaliser des économies.

Ne l’oublions pas, Google reste une multinationale cherchant perpétuellement à maximiser son chiffre d’affaires. Vos campagnes étant facturées au clic, il est essentiel pour Google de mettre en avant les annonces les plus pertinentes. Quel intérêt pour Google de mettre en pole position une annonce au CPC Max de 10 euros ne récoltant que 3 clics dans le mois quand une annonce au CPC de 1 euro en récoltera 300 ? Le Quality Score, c’est la garantie d’un volume de clics significatifs.

 

Comment améliorer son Quality Score


Pour connaître son Quality Score, il existe plusieurs solution. La première, c’est de placer votre souris sur la bulle de dialogue dans la colonne « Etat » de vos mots clés. La deuxième solution, c’est de vous rendre dans l’option « Colonne » et d’ajouter le niveau de qualité à votre tableau de mots clés comme le montre la capture d’écran ci-dessous:

 

Le Quality Score c'est quoi

 

Pour améliorer votre Quality Score et donc optimiser le positionnement de vos annonces à moindre coût, vous pouvez jouer sur plusieurs leviers:

 

–          L’hyper-segmentation: il est recommandé de limiter le nombre de mots clés par groupe d’annonces. 1 ou 2 mots clés par groupe d’annonces semblent pas mal pour débuter sur AdWords. Ainsi, vous allez pouvoir travailler plus précisément vos annonces. En effet, pour un bon Quality Score, il est important de retrouver votre mot clé dans la description et/ou le titre de votre annonce. Vous pouvez également jouer avec l’URL personnalisé et profiter de cet espace pour ajouter votre mot clé.

–          Les verbes d’action: pour rendre votre annonce attractive et inciter au clic, vous devez utiliser des verbes d’action. Eviter le verbe cliquer ou équivalent pouvant être considérer comme du spam. Par exemple, pour de la location de voiture, privilégiez le verbe « louer » au mot « location » dans votre annonce.

–          L’exclusion de mots clés: prenons un exemple concret. Vous vendez des téléphones portables. Vous vous positionnez légitimement sur le mot clé « acheter portable pas cher ». Vous n’êtes pas à l’abri qu’un internaute souhaitant acheter un ordinateur portable tombe et clique sur votre annonce. En excluant le mot clé « ordinateur », vous vous protégez de ce type de malentendu. Vous pouvez retrouvez les mots clés ayant déclencher l’impression de vos annonces dans la rubrique « Plus d’infos >> Termes de recherche >> Tous ».

–          Les Landing Pages: la page d’atterrissage, la landing page, influe directement sur le niveau de votre Quality Score. La landing page doit être attractive et inciter à la conversion. Pour cela, elle doit être en parfaite adéquation avec vos mots-clés et annonces. C’est également pour cela qu’il est recommandé d’hyper-segmenter ses groupes d’annonces. Ainsi, vous pouvez créer des pages propres à chaque mot clé et garantir la pertinence de votre annonce.

A lire sur le sujet: Comment créer une Landing Page qui convertit ?

 

En conclusion,


Google garde une grande part de mystère dans le calcul du Quality Score et il est parfois difficile de l’optimiser ou de comprendre certaines fluctuations. Pourtant, il est important de le suivre régulièrement et de chercher à l’améliorer constamment.

Un bon Quality Score, c’est la garanti d’un bon positionnement à moindre coût. Trop de personnes font l’erreur d’augmenter leur CPC Max pour obtenir un meilleur positionnement sans jamais chercher à améliorer le Quality Score. Agir ainsi, c’est jeter son argent par les fenêtres.

En effet, un Quality Score faible n’est pas seulement synonyme de clics trop coûteux et de mauvais positionnement. C’est aussi une indication sur la pertinence de vos actions et de votre stratégie de communication. Votre offre correspond-elle au marché ? Le prix est-il juste ? Votre site web est-il bien optimisé pour le référencement ? Posez-vous les bonnes questions !