Comment réussir sa curation de contenu

Le contenu est désormais l’élément central d’une stratégie web marketing efficace. Pour un bon référencement naturel (SEO), il faut un contenu optimisé original. Pour une stratégie Social Media (SMO) gagnante, un contenu pertinent et viral est indispensable. Pour attirer des visiteurs sur votre blog ? Là, c’est évident, il vous faut proposer du contenu à forte valeurs ajoutée.


Mais voilà !

Créer du contenu, ça prend du temps et ça demande un investissement colossal. Comme je l’ai précédemment exposé dans mon post Comment tuer son blog en 5 leçons, moi-même, il m’est assez difficile de trouver le temps nécessaire à la rédaction d’un contenu de qualité…

Trop de boulot, des changements professionnels, moins de temps libre, de nouveaux loisirs, les vacances… Toutes les excuses sont bonnes. Pourtant, sans ce contenu, je peux dire adieu à mon blog ! Dans mon cas, c’est pas si important. La seule conséquence serait la perte de mon audience et une certaine frustration d’avoir ruiné les efforts consacrés à LudoSLN.net.

Par ailleurs, pour les entreprises devant se développer sur le web afin de garantir leur pérennité, pour les e-commerçants, les webmarketers, le contenu est tout simplement vital. Et pourtant, au fil des mois, nombreux sont ceux qui zappent la création de contenu, y consacrent moins de temps, moins d’investissement. Et le résultat se fait rapidement sentir.

Comme moi, et là c’est plus grave, ces webmarketers trouvent de bonnes excuses : trop de boulot, une restructuration de l’entreprise, les vacances et j’en passe des pires…et des pires ! Et si le problème était tout simplement un manque d’organisation ?

Et si la curation de contenu était la solution ? Et si la curation de contenu vous faisait gagner du temps ? Des leads ? De l’argent ?

 

La curation de contenu, c’est quoi déjà ?


Comme le dit notre grand ami Wikipedia, la curation de contenu, c’est la pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager du contenu pertinent :

–          Sélectionner du contenu : l’idée, c’est de rechercher du contenu pertinent autour de la thématique qui nous concerne. Pour moi, la curation de contenu consiste à sélectionner du contenu en relation avec les médias sociaux et le webmarketing. Et pour vous ?

–          Editer le contenu : c’est cette étape qui nous fait passer de la simple veille à la curation de contenu. A ce stade, vous devez personnaliser le contenu sélectionné, lui ajouter votre patte.

–          Partager le contenu : voilà, vous avez trouvé du contenu pertinent, vous l’avez personnalisé et vous y avez apporté une nouvelle valeur ajoutée. Vous devez le partager sur les plateformes adéquates : blog, réseaux sociaux, forums…

 

Pourquoi faire ça ? C’est quoi les avantages de la curation de contenu ?


La curation de contenu va vous permettre de proposer à votre cible du contenu répondant à ses attentes. En ce qui me concerne, pour prendre un exemple, ma cible recherche des informations sur les médias sociaux et le webmarketing.

Pourquoi ces internautes viendraient vers moi ? Pour gagner du temps ! Sur le web, on trouve de tout et n’importe quoi. Souvent n’importe quoi. En tant que curateur, j’ai déjà analysé les contenus sur un thème précis, je les ai analysés et les ai « améliorés » (en toute modestie !). Inutile de refaire le travail, visitez-moi !

Autre avantage, la curation va vous permettre de diffuser du contenu régulièrement. Fini les excuses du manque de temps, d’absence d’inspiration. Avec la curation de contenu, vous avez une source d’information pertinente et vous avez toutes les clés en mains pour proposer du contenu de qualité à votre cible.

La curation de contenu, c’est la clé du succès de votre communication web.

La curation de contenu va vous faire gagner du temps mais va vous en demander tout de même ! Sélectionner du contenu de qualité, ça demande du temps. Sur internet, je le redis, on trouve tout et n’importe quoi. Si vous ne consacrez pas un temps minimum au tri des informations, votre curation de contenu n’apportera rien et vos « efforts » seront vains.

 

Quelles plateformes utiliser pour sa curation de contenu ?


Le blog au centre de la curation

Pour partager le contenu préalablement sélectionné et édité, le blog est l’outil incontournable. Cependant, il  est important de respecter ces quelques bonnes pratiques :

>> Citez vos sources : vous vous inspirer d’un article trouvé sur le web ? Vous reprenez des chiffres, images ou vidéo d’un confrère blogueur ? N’oubliez pas de citer vos sources et d’insérer un lien vers le site concerné dans votre post.

>> Ne tombez pas dans le vice de l’auto-blogging : la curation, ce n’est pas du copié/collé ! Au fil du temps, vous pourrez bien perdre votre enthousiasme dans l’édition du contenu et vous contenter de reprendre quasi mot pour mot ce que vous trouvez. Mauvaise idée ! Vous ne ferez que pénaliser votre référencement.

Il est important de ne pas tomber dans l’auto- blogging et automatiser la diffusion de votre contenu. En automatisant totalement la sélection, l’édition et la publication du contenu, par l’intermédiaire d’un agrégateur RSS par exemple (type Feedly), vous prenez le risque de diffuser des articles que vous ne cautionnez pas complètement. Imaginez les retombées si vous automatisez également la rédaction et la publication d’articles sur votre blog ?

Bien exploité, le blog est idéal pour exploiter les fruits de votre curation de contenu. De plus, en tant que blogueur français, nous pouvons explorer la filière anglo-saxonne sans risque pour notre référencement sur les moteurs de recherche. C’est par exemple le cas de cet article, légèrement inspiré d’un post sur le blog socialmediatoday.com. Pas de copié/collé, donc pas de duplication de contenu, mais une (légère) partie de traduction !

 

Les réseaux sociaux incontournables

Les réseaux sociaux sont les principaux leviers à intégrer à votre curation de contenu. Quoi de plus simple que de partager un contenu par un tweet ou un post sur Google + ?

L’énorme avantage des réseaux sociaux est leur force de frappe : une audience ciblée, réactive, incitée au partage. Autrement dit, de la viralité et un impact immédiat. Couplé à la simplicité, que demander de plus ?

Cependant, il est important d’utiliser le bon réseau social. Chaque réseau a ses avantages et produit ses propres bénéfices. Pour une bonne stratégie Social Media, il est donc essentiel de connaître votre cible, de l’analyser, d’analyser le marché pour déterminer efficacement les réseaux sociaux que vous allez y intégrer.

 

Facebook, l’incontournable ?

Malgré les polémiques dont il est la cible (baisse du reach, abandon par la nouvelle génération…) Facebook reste le leader sur le marché des réseaux sociaux. Le plus utilisé et de loin, se bâtir une communauté active et engagée sur Facebook est gage de succès pour votre stratégie Social Media. Et quoi de mieux que la curation de contenu pour ça ?

Ne vous découragez pas ! Le plus compliqué est de commencer sur Facebook : le plus difficile est d’ameuter les 100 premiers fans. Au début, votre contenu passera le plus souvent inaperçu et les résultats se feront attendre. En revanche, une fois que vous atteindrez un nombre suffisamment important et si votre curation est pertinente, la viralité jouera son rôle.

J’ai eu l’occasion de travailler sur des dizaines de pages Facebook. Je constate qu’il est aujourd’hui nettement plus compliqué de démarrer une page Facebook qu’il y a encore 2 ans. Pour exemple, j’ai lancé il y a quelques mois la page Facebook de ce blog. Certes, je ne suis pas très actif, certes, je ne me suis pas investi dans son développement, mais il y a quelques années, nul doute que j’aurai eu plus de 50 fans ! (Bon je vous rassure, dans mon boulot, je vais beaucoup plus vite. Le dernier cas en date : plus de 3000 fans après un mois d’activité !)

 

Facebook et la curation de contenu

 

 

Les bonnes pratiques Facebook :

–          Publiez avec modération : contrairement à Twitter, publiez plus d’une à deux fois par jour sur Facebook provoquera la lassitude de votre communauté et vous serez rapidement considéré comme Spammeur. En revanche, une sous-activité n’aura aucun bénéfice… Trouvez le juste milieu !

–          Analysez vos publications : prenez le temps d’analyser vos publications. Combien de vues ? de likes, de shares, de commentaires ? Prenez soin d’étudier les horaires et jours de publication. Il est important d’analyser tous ces points pour optimiser votre activité !

 

Twitter, l’outsider

Mon préféré ! Twitter est le réseau social que je privilégie (trop !) dans ma curation de contenu, sans doute à tort ! On ne met pas tous ses œufs dans le même panier…

 

Twitter et la curation de contenu

 

Twitter est le deuxième réseau social le plus actif après Facebook et est très prisé par les «veilleurs ». C’est dans le partage de contenu que Twitter trouve tout son sens. 140 caractères : un titre d’article, un qualificatif, des hashtags, une URL et le compte est bon !

Twitter, c’est aussi de multiples avantages :

>> Publier sans modération (ou presque) : on ne va pas tomber dans le flooding mais sur Twitter, publier toutes les heures n’est généralement pas pénalisant, au contraire. Si le contenu que vous publiez est pertinent, votre communauté ne vous en sera que reconnaissant.

>> Les outils disponibles : pour gérer son compte Twitter, il existe des dizaines d’outils plus intéressants les uns que les autres. De la gestion des publications à la gestions des contacts, vous trouverez toujours un outil pour vous faciliter la vie !

Les bonnes pratiques Twitter :

–          Trouvez les bons hashtags : de un à trois par tweet. Les hashtags sont les mots clés qualifiant votre contenu. Vous allez partager cet article, les hashtags suivants peuvent être pertinents : #Curation #Veille #ContentMarketing #CM etc…

–          N’oubliez pas votre communauté : contrairement à Facebook, la discussion n’est pas forcément favorisée sur Twitter. Discutez en 140 caractères, ça peut être rapidement frustrant. On peut donc vite tomber dans le partage à sens unique… N’oubliez pas votre communauté : intervenez sur leur tweets, interpelez-les, utilisez les mentions, les favoris les retweets !

>> A lire : Comment se faire larguer par ses followers en 10 leçons

 

Google +, les avis divergent

Google + fêtait il y a quelques jours ces 3 ans. Cependant, beaucoup se demandent encore quelle utilité a ce réseau social. Moi le premier.

La principale raison est que Google + se rapproche beaucoup de Twitter quant à ses usages. Twitter est arrivé des années avant Google +. C’est comme tout ! Quel intérêt d’aller faire ailleurs ce que nous faisons déjà très bien ici. Mais il faut savoir rester objectif, dans le marketing comme ailleurs.

Le gros avantage de Google +, c’est son impact sur le référencement. Après tout, c’est le réseau social de Google. Il est donc naturel que les contenus diffusés sur Google + soit mieux indexés sur le moteur de recherche.

Le deuxième point est que Google + est récent. 3 ans, c’est peu pour un réseau social. Les évolutions se succèdent, le nombre d’utilisateurs augmente régulièrement. Google + tient une grande place dans le paysage Social Media et ce serait donc une erreur de ne pas se poser la question de son intérêt dans une stratégie de curation de contenu.

Les bonnes pratiques Google + :

–          Les mêmes que Twitter

–          + ! Plus l’optimisation des postes : sur Google +, plus qu’ailleurs, il est important de bien travailler ses postes en utilisant les bons mots clés. Vous n’êtes pas limités à 140 caractères, profitez-en !

 

La marque employeur - Recrutement 2.0

Les réseaux sociaux professionnels, pour le contenu d’experts

Vous menez une curation de contenu sur des sujets pointus ? N’oubliez pas les réseaux sociaux professionnels comme Viadeo et Linkedin. Vous travaillez dans le commerce B2B (business to business) ? Vous devrez mener votre curation de contenu sur les réseaux sociaux professionnels.

Les réseaux sociaux professionnels sont des sources de leads considérables en B2B. De plus, ils contribuent à l’optimisation de votre marque employeur et peuvent intervenir dans votre stratégie de recrutements.

Pour une curation de contenu optimale sur les réseaux sociaux professionnels, je vous incite à lire ces deux documents :

>> Viadeo et Linkedin : les 5 pratiques à bannir impérativement

>> Personal Branding, le e-book : comment utiliser les réseaux sociaux professionnels

Sur les réseaux sociaux professionnels, vous avez différents leviers pour votre curation de contenu :

–          Votre profil personnel

–          Une page Entreprise

–          Les groupes de discussion

Il est important de considérer toutes les possibilités offertes par les réseaux sociaux professionnels pour votre curation de contenu afin de ne manquer aucune opportunité.

 

La curation de contenu peut être aussi visuelle

Votre curation de contenu ne vous amènera pas forcément à diffuser du contenu textuel. Il se peut que vous ayez à diffuser des vidéos, des infographies, des photos.

Pour ces contenus, vous devrez exploiter d’autres réseaux sociaux. YouTube, bien entendu, pour les vidéos. Ou encore Instagram, Pinterest, Tumblr, Flickr pour les photos.

Vous l’aurez compris, pour mener une curation de contenu efficace, il est important de sélectionner les bonnes sources et les bonne plateformes de diffusion.

 

Pour aller plus loin dans la curation de contenu


Pour aller plus loin dans la curation de contenu, je vous propose de vous plonger sans tarder dans l’excellent e-book de Jean-Christophe DICHANT en cliquant sur le lien ci-dessous :

Curation de contenu : le guide gratuit pour démarrer

Dans cet e-book, vous trouverez en détails des méthodes pour sélectionner efficacement vos sources de contenu et une présentation en détails des outils à utiliser pour leur diffusion.

Bonne lecture !


On se retrouve sur Facebook ?

Le web marketing et la communication social media aussi sur Facebook