10 types de posts à tester pour créer de l’engagement sur les réseaux sociaux

Vos posts sur les réseaux sociaux générent très peu d’engagement ? Vous partagez toujours les mêmes types de contenus ? Alors passons en revue 10 idées à tester pour transformer votre ligne éditoriale et améliorer vos performances !

Les réseaux sociaux sont très efficaces pour donner de la visibilité à votre entreprise, vos produits ou vos services en construisant et en engageant une audience que vous n’auriez pas forcément atteinte ailleurs. Mais pour ça, il faut une stratégie cohérente, ce qui passe entre autre par des contenus engageants. Et c’est ce qu’on va voir aujourd’hui !

Quand j’ai commencé à travailler dans ma première boite, on m’a rapidement proposé de m’occuper des réseaux sociaux. Super ! Une mission qui me change enfin de la mise en page du enième PowerPoint de l’équipe commerciale !

Je me voyais déjà faire exploser les compteurs d’abonnés et de likes et parader fièrement dans le bureau de mon boss avec mes résultats. J’ai donc commencé a réfléchir à quoi poster.

Les articles de blog ? Ouais ok mais j’en ai un nouveau tous les 3 mois… ça va faire short. Les communiqués de presse ? Bonne idée, mais attends c’était pas y’a 6 mois le dernier ? Ah mais oui, je sais ! Je vais dire aux gens de contacter Jean-Mi pour un rdv téléphonique et une démo, parce qu’il est vraiment trop sympa, surtout le lundi à la pause café quand il raconte ses blagues. Et puis je vais aussi expliquer pourquoi notre produit c’est le meilleur, parce que bon, il est vachement bien quand même faut se l’avouer. Allez je me lance !

1 post, 2 posts, 3 posts … Pas d’interactions. Oh des notifications ! Ah non, c’est juste Jean-Mi qui a liké parce qu’il se trouve beau gosse sur la photo que j’ai posté. Et Caro de la compta aussi, je les ai toujours trouvé proches tous les deux d’ailleurs. Ah tiens, c’est qui ça ? Enfin une cliente potentielle ! Ah ok non… c’est juste la maman de notre nouveau stagiaire…

Cette situation vous parle ? C’est certainement parce que les contenus de vos posts ne sont pas suffisament engageants. Alors comment faire pour améliorer tout ça ?

Pourquoi il y a si peu d’interactions sur mes posts ?

En social media, on utilise la notion d’engagement pour qualifier les différentes interactions qu’un utilisateur peut avoir avec un contenu publié, comme par exemple :

  • Un like ou une réaction
  • Un partage
  • Un clic sur un lien, un hashtag ou une mention sur un post
  • Un commentaire
  • Une réponse à une story

Si vous êtes administrateur du compte qui publie, vous avez accès gratuitement à l’ensemble de ces statistiques pour visualiser la performance de vos posts.

Les plateformes vous communiquent aussi le nombre d’impressions de vos posts. Ce chiffre correspond au nombre de fois où vos posts ont été vus par les utilisateurs. Lorsque l’on fait le ratio entre le nombre d’impressions et le nombre d’interactions d’un post, on obtient son taux d’engagement. C’est cette statistique qui permet de réellement juger de la performance d’un post. Plus il est élevé, plus il est performant.

(total d’interactions / nombre d’impressions) x 100 = taux d’engagement

Par exemple, si un post à été vu 3 000 fois (= 3 000 impressions) et qu’il a généré 30 likes, 5 commentaires, 40 clics et 6 partages (= 81 interactions), alors on va considérer que le taux d’engagement est de (81 / 3000) x 100 = 2,7%

Alors, pourquoi mon taux d’engagement est-il si faible ?

Ils se positionnent trop hauts dans le parcours d’achat

Dans une démarche inbound marketing en BtoB, les réseaux sociaux sont des canaux utilisés pour les phases d’awareness et de consideration.

C’est à dire que l’on va principalement s’en servir pour faire prendre conscience à un prospect d’une problématique qu’il rencontre actuellement. C’est probablement ce qu’il s’est passé pour vous si vous êtes arrivés sur cet article via l’un de nos post.

On peut aussi aller un peu plus loin en réalisant des posts de type consideration afin d’aider votre cible à identifier les solutions qu’il va pouvoir mettre en oeuvre pour résoudre sa problématique.

Buyer journey : la durée du cycle de vente - Inbound Marketing

Les contenus trop en aval du parcours d’achat ne sont pas adaptés pour des posts sur les réseaux sociaux. Pour aller au bout de ce tunnel de conversion, on utilisera d’autres canaux et techniques de la méthodologie inbound marketing.

Vous ne suivez pas les bonnes pratiques de publication

Poster sur les réseaux sociaux peut paraître simple. Un lien, une petite phrase d’accroche (quand on a le temps) et c’est plié. Oui vous avez fait un post, mais il y a peu de chance qu’il vous soit utile d’un point de vue business s’il ne génère pas un minimum d’interactions.

Chaque réseau social est une plateforme à part entière avec ses propres codes et spécificités. Instagram met l’accent sur les photos et vidéos, tandis que Twitter est davantage adapté aux contenus courts qui vont droit au but. LinkedIn sera par exemple privilégié à TikTok ou Snapchat pour toucher une audience BtoB.

C’est pour cela qu’il est conseillé de ne pas poster le même type de post ni les mêmes messages mots pour mots sur chaque plateforme, afin de l’adapter à l’audience et aux usages du réseau.

Lorsque l’on se lance sur les réseaux sociaux, il est tentant de vouloir être présent sur un maximum d’entre eux car on espère multiplier la portée des messages. Sur le papier c’est une idée qui se tient, mais en réalité vous vous rendrez vite compte que préparer, publier, réagir et analyser vos actions est chronophage et n’aura bien souvent pas le retour sur investissement attendu.

Concentrez-vous sur moins de plateformes en ayant auparavant identifié celles que vos cibles utilisent, et là où il est le plus adapté de publier en fonction de votre marché.

Enfin, il y a les algorithmes. Chaque réseau a le sien, leur fonctionnement est très opaque et si vous ne respectez pas les bonnes pratiques, alors la portée de vos posts sera réduite. Ce qui veut dire que tous vos abonnés ne les verront pas dans leur fil d’actualité.

Les algorithmes cherchent simplement à faire en sorte que les utilisateurs ne voient que des contenus qui pourraient les intéresser afin de stimuler l’engagement et donc les faire rester le plus longtemps sur la plateforme. Assez logique quand on y pense.

Les algos et vous jouez donc dans la même équipe. il faut donc tester des choses et analyser ce qui fonctionne le mieux pour le répliquer et améliorer votre portée.

Ludo a d’ailleurs réalisé une vidéo qui vous explique le fonctionnement de l’algorithme de LinkedIn :

Maintenant que vous voyez un peu mieux pourquoi vos posts génèrent peu d’engagement, voyons quelques types de contenus que vous pourriez tester sur vos réseaux sociaux :

10 idées à tester pour booster votre engagement sur les réseaux sociaux

1 – Les stories en dehors d’Instagram

Qui n’a jamais entendu parler des stories en 2021 ? Personne, enfin j’espère. Lancé par Snapchat et copié popularisé par Instagram, ces vidéos de quelques secondes ayant pour particularité d’avoir une durée de vie de 24h ont fini par débarquer sur tous les réseaux sociaux. En revanche, elles sont encore peu utilisées sur Twitter ou LinkedIn, alors même qu’elles ont une place de choix en terme de visibilité dans leurs versions mobiles.

Exemple de stories sur le feed LinkedIn

C’est une belle opportunité à saisir pour profiter d’une bonne visibilité sans trop de concurrence. Et contrairement aux posts, les algorithmes semblent pour le moment montrer toutes les stories aux abonnés. N’hésitez pas à tester ce format et analyser dans quelle mesure votre audience y est réceptive.

Essayez d’alterner plusieurs formats de stories (vidéos, photos, infographies…) et de varier le ton pour voir celles qui génèrent le plus d’impressions et d’engagement. N’hésitez pas non plus à utiliser les fonctionnalités des stories de chaque plateforme comme les stickers qui permettent d’ajouter des mentions, des hashtags ou même des éléments interactifs comme des sondages ou questionnaires. Laissez libre cours à votre créativité ! Selon les plateformes vous pourrez également y intégrer des liens externes en “swipe up” à partir d’un certain nombre d’abonnés.

Le fait qu’elles aient une durée de vie de 24h peut aussi déclencher le biais cognitif du “sentiment d’urgence” ou FOMO (Fear Of Missing Out) chez certains et ainsi accroître le nombre d’impressions de vos stories.

Vous organisez un évènement et vous voulez éviter de polluer le fil d’actualité de votre page avec de multiples posts de rappels “J-X” ? Vous en avez assez que votre audience voie vos posts pour votre prochain webinar le lendemain de sa diffusion à cause du fil d’actualité non-chronologique de LinkedIn ? Les stories peuvent sûrement être une solution !

N’hésitez pas à consulter notre article dédié pour plus d’informations sur l’utilisation des stories LinkedIn !

2 – Les carrousels pour dynamiser vos contenus

Le carrousel est un autre type de post encore peu exploité sur les réseaux sociaux en dehors des professionnels du marketing. Et pourtant il a plusieurs avantages !

Si comme moi vous vous êtes déjà arraché les cheveux pour faire s’afficher correctement une infographie, voilà une solution ! Selon la plateforme sociale, l’appareil sur lequel elle va être consultée où les caractéristiques techniques du fichier, vous pouvez vous retrouver avec une infographie illisible pour votre audience.

Le carrousel c’est ce format qui se présente sous la forme de slides. Au jour où cet article est écrit, il n’est utilisable (de manière efficace) que sur Instagram et LinkedIn.

exemple de carrousel sur LinkedIn chez Swile

Ce type de format couplé à une bonne accroche et un call-to-action vers un contenu (article de blog, ebook…) offrant davantage d’information, est un excellent moyen de générer de l’engagement. Vous pourrez par exemple expliquer un concept, présenter des statistiques ou encore réaliser un tutoriel de façon très visuelle. Pour la création, on vous conseille d’utiliser un outil comme Canva, qui permet de créer très facilement et rapidement ce type de visuel et d’en faire des templates aux couleurs de votre entreprise.

Comment faire un carrousel sur Instagram ?

Il suffit de réaliser un post en sélectionnant plusieurs images à la fois. Attention à bien vérifier l’ordre de sélection si l’enchaînement des slides à une importance. Vous serez aussi limité à un maximum de 10 images / slides par publication.

Comment faire un carrousel sur LinkedIn ?

Vous devez tout d’abord créer un document au format pdf comportant plusieurs pages. Pour un meilleur rendu, je vous conseille le ratio 1:1 (en d’autres termes, un carré). Lors de la création d’un post sur votre page entreprise ou votre profil personnel, il faudra simplement cliquer sur l’icône “ajouter un document”. Une fois le post publié, vous verrez votre document pdf s’afficher à la manière de slides, aussi bien sur mobile que sur desktop. Contrairement à Instagram, il n’y a pas de limites de pages / slides !

Sachez également que sur LinkedIn, faire défiler une slide est comptabilisé comme une interaction. Sur un carrousel de 12 slides, ce seront donc une dizaine d’interactions de gagnées et donc un taux d’engagement sensiblement supérieur aux autres types de publications !

3 – Les sondages et les questions à la communauté

Rarement exploité en BtoB, ils ont pourtant un fort potentiel d’engagement pour peu qu’ils soient réalisés avec une optique d’apporter de la valeur à votre audience. On oublie donc tout de suite les innombrables sondages copiés-collés qu’on a tous vu dans nos fils d’actualité, vous demandant de liker avec telle ou telle réaction si vous préférez le télétravail total, partiel ou le présentiel.

L’idée ici est de créer un contenu utile aussi bien pour votre audience (et parmi elle vos cibles potentielles) que pour vous.

Prenons par exemple le sondage. Cet outil est utilisé depuis toujours dans la réalisation d’études de marché. En tant qu’entreprise, vous avez forcément des interrogations sur votre marché et sur vos cibles potentielles. Sur les réseaux sociaux vous avez accès à une large audience. Pourquoi ne pas vous en servir pour obtenir quelques insights intéressants pour votre business, comme des habitudes ou des préferences de consommation ?

Si vous êtes en pleine réflexion sur un rebranding ou une priorisation de nouvelles features en développement, pourquoi ne pas associer votre communauté à cette réflexion ?

Exemple de sondage sur LinkedIn vu chez Green Got

De cette manière, vous obtenez des informations intéressantes pour vous, et vous montrez à votre communauté que vous vous préocuppez réellement de leur avis. Vous développez par la même occasion le capital sympathie de votre marque.

4 – Les chiffres clés ou les statistiques

Ça vous est déjà arrivé de scroller névrotiquement votre fil d’actualité et de vous arrêter net sur un gros chiffre mis en avant ? C’est un réflexe humain, un chiffre demande moins d’efforts à notre cerveau que du texte pour être lu. Et puis honnêtement, on est toujours curieux de savoir à quoi il correspond.

Partager un visuel avec un chiffre clé ou une statistique sur votre marché, vos produits ou vos services peut être un bon moyen de faire passer une information clé à votre audience.

Si c’est un chiffre sur le marché, vous aurez l’occasion de rebondir dessus pour en faire une analyse ou partager votre vision. Vous pourrez alors diriger les utilisateurs vers un article de blog, une étude que vous avez vous même réalisée ou bien un livre blanc dans lequel vous abordez ce sujet plus en détails.

Si c’est une statistique de satisfaction, d’usage ou de performance de votre produit ou service, ce sera une occasion de le mettre en avant différament. Vous pourrez en profiter pour renvoyer l’audience vers une étude de cas client ou une vidéo présentant votre solution par exemple.

5 – Le user-generated content

Le user-generated content, c’est du contenu qui va être créé spontanément par des utilisateurs de votre produit ou service. Il est intéressant à exploiter car au-delà du fait de ne rien vous avoir coûté en terme de production, il apporte de la preuve sociale à vos futurs clients.

Pour fonctionner, ce type de contenu doit être centré autour de l’humain, être authentique et donc ne pas avoir été payé directement.

Au niveau des formats, tout est envisageable du moment que cela soit partageable par la suite. Selon ce qui se prête le mieux à votre activité, il peut prendre la forme de photos, de créations graphiques, de vidéos, de stories…

6 – Des contenus sur la vie de votre entreprise

Avec ce type de posts, vous allez aussi pouvoir travailler votre marque employeur. L’idée est de publier sur vos comptes des contenus positifs sur ce qu’il se passe au sein même de votre entreprise.

Les sujets et les formes qu’ils peuvent prendre sont infinis. La seule règle est celle de l’authenticité. Vous devez chercher à transmettre l’identité de votre marque, vos valeurs et vos convictions.

Vous organisez un évènement en interne pour célébrer une bonne nouvelle ? Communiquez dessus en partageant cette nouvelle avec une photo ou une vidéo de votre équipe ! C’est un moyen plus engageant pour partager des annonces ou des achievements concernant l’entreprise.

Vous avez recruté de nouveaux collaborateurs ? Présentez les à votre communauté avec une photo, une courte bio, ou allez plus loin dans l’originalité selon le ton de votre marque.

Votre entreprise à pris des engagements au niveau RSE ou RH ? Certains membres de votre équipe ont réalisé des exploits sportifs, associatifs ou autres ? Mettez-le en avant pour communiquer sur les valeurs qui vous animent au quotidien.

7 – Le thought leadership content

Le thought leadership content c’est le contenu qui va chercher à vous placer en tant que leader d’opinion sur un sujet en lien avec votre marché.

L’idée est de faire prendre la parole à votre CEO ou tout autre personne clé de l’entreprise. Pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous, mais la plus évidente reste de réagir à une actualité ou à un débat autour de votre marché.

Il faut chercher à s’exprimer sur le sujet tout en apportant votre expertise, votre vision. Pour vous aider, imaginez par exemple qu’un journaliste vous ai demandé votre avis pour illustrer son article. Que lui auriez-vous répondu ? Quelle idée auriez-vous absolument faire passer ?

De la même manière, vous devriez aussi rebondir aux posts d’autres leaders d’opinion de votre marché, en commentant pour ouvrir le débat ou en complétant leurs propos. Vous ne générerez pas directement de l’engagement sur vos propres posts, mais vous gagnerez en visibilité auprès d’une audience a priori qualifiée.

L’un des bénéfice collatéral de ce levier est qu’en gagnant en visibilité et en développant petit à petit cette autorité sur vos sujets clés, vous pouvez décrocher de belles opportunités de relations médias ou des positions de speaker sur des évènements.

8 – Les contenus diffusés en lives

Clairement, se lancer dans des lives peut faire peur au premier abord. On s’imagine une logistique complexe et du matériel coûteux pour réaliser quelque chose de techniquement abouti.

C’est là que vous vous trompez. Les lives sont justement des espaces où l’on pardonne facilement le côté “cheap” de la production. C’est même ça qui plait et qui fait l’essence du succès de ce levier.

Sur un live on cherche de l’authenticité, on veut de l’humain. Pas question de reciter un texte préparé à la virgule près et de chercher à contrôler tout ce qui pourrait se passer. Sinon, créez plutôt un webinar.

Il faudra en amont communiquer sur la date et l’heure à laquelle vous lancerez votre live. Préparez une trame pour ne pas vous laisser déborder par le timing.

Si vous souhaitez interagir avec vos viewers, pensez à leur poser des questions. Selon les plateformes, elles peuvent être posées directement dans le chat, ou bien via des fonctionnalités natives. Pour éviter de vous retrouver pris au dépourvu, préparez tout de même quelques questions en amont !

Au niveau du sujet, tout est possible tant que vous apportez de la valeur à vos viewers. Lancez un débat sur un sujet sur lequel vous avez des choses à partager. Invitez un partenaire ou un client à parler du marché, et profitez-en pour évoquer subtilement le succès de votre collaboration. Réalisez des contenus behind-the-scene sur le développement de vos produits ou services. Bref, soyez créatif et testez différents formats pour voir ce qui fonctionne le mieux auprès de votre audience.

9 – Les jeux concours en BtoB

On a beaucoup plus l’habitude des concours en BtoC, mais certaines entreprises réussissent à la faire avec succès auprès d’une audience professionnelle.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions clés en mains pour organiser et gérer très facilement et efficacement les jeux-concours sur les réseaux sociaux. Certains outils de gestion social media comme Agorapulse, offrent des fonctionnalités pour simplifier leur organisation.

Même si vous pouvez récompenser les participants avec des lots traditionnels, en BtoB d’autres possibilités s’ouvrent à vous en fonction de votre activité.

Selon vos objectifs, vous pouvez par exemple récompenser les gagnants avec des mois d’abonnements gratuits à votre solution, en surclassant leur offre actuelle, en offrant des sessions de formations, en ouvrant un accès à une version beta…

De par sa nature, c’est l’un des meilleurs générateur d’engagement, et un excellent moyen de développer rapidement votre audience et votre notoriété.

10 – Les GIFs et Memes

Si le ton et l’identité de votre marque vous le permettent, il est intéressant de poster de temps à autres des contenus plus légers ou humoristiques pour générer de l’émotion auprès de votre audience, et donc doper l’engagement.

Vous pourrez profiter des fêtes, évènements ou rebondir sur un fait d’actualité avec une pointe d’humour, et surprendre votre audience. Ou tout simplement créer un rendez-vous avec votre communauté en postant ce type de contenu juste avant les week-ends.

Il faut bien sûr ne pas en abuser et s’assurer que l’image perçue par votre audience sera bien celle que vous souhaitez faire passer.

Certaines entreprises réalisent même leurs propres GIFs et memes personnalisés. Pourquoi pas vous ?

Vous souhaitez aller plus loin dans l’amélioration de votre stratégie social media ? Téléchargez notre guide gratuit !

Nouveau call-to-action