L’Emailing B to B en France

L’Emailing et la newsletter sont des leviers toujours performants dans une stratégie marketing et Inbound Marketing. Cependant, il existe de nombreuses disparités entre l’Emailing destiné aux particuliers (en B to C) et celui destiné aux professionnels (en B to B).

Le contexte est différent. Le particulier peut lire ses emails quand bon lui semble, chez lui. Devant la télé avec sa tablette ou son smartphone, le week-end, même au boulot ! Ce n’est pas le cas en B to B.

En B to B, le destinataire de votre emailing ou newsletter ne peut prendre connaissance du contenu de votre message qu’au cours de sa journée de travail. Déjà bien remplie. Il n’a donc que peu de temps à consacrer à votre message.

La première règle à adopter dans votre stratégie Emailing B to B : soyez bref, concis, pertinent.

Sarbacane Software propose une infographie sur l’état de l’Emailing B to B en France :

 

Emailing et Newsletter en B to B

 

 

Emailing B to B, un temps de lecture ridicule…


Cette infographie nous apprend que 52% des destinataires consacrent moins de 10 secondes à la lecture de votre newsletter. 17% n’y consacrant qu’entre 0 et 2 secondes. A peine le temps de placer votre message dans la corbeille.

 

Emailing B to B, un ordinateur et Outlook


91% des destinataires d’Emailing B to B ouvrent l’email depuis un ordinateur. 73% depuis Windows et 59% avec Outlook. Seuls 8% des destinataires ouvrent votre emailing via Gmail.

Ces informations sont importantes et donnent clairement les bonnes pratiques à suivre pour une campagne Emailing B to B réussie :

–          Soyez bref et pertinent. Vous devez attirer l’attention du destinataire

–          Utilisez un titre pertinent mais pas racoleur

–          Testez le rendu de votre emailing B to B sur toutes les plateformes, surtout Outlook

Vous devez également travailler votre emailing B to B afin que celui-ci est la plus faible probabilité possible d’être considéré comme SPAM.

Les protections en entreprises sont clairement d’un autre niveau que chez les particuliers. Vous devez donc respecter toutes les règles pour limiter les risques de voir votre message finir dans les indésirables.

Pour aller plus loin : Emailing & Newsletter, les 8 erreurs à ne pas commettre.